Choisir vos Indemnités Journalières

Contactez-vous

Artisan, commerçant, profession libérale ? Connaissez-vous votre couverture en cas d’arrêt de travail pour maladie, accident ou hospitalisation ?

Pourquoi souscrire une assurance indemnités journalières ?

Vous n’êtes pas sans savoir que personne n’est à l’abri d’un accident, plus ou moins graves. Il en est de même pour la maladie, ou l’hospitalisation. Selon les derniers rapports, 1 individu sur 5 est hospitalisé chaque année en France. Les personnes de plus de 55 ans sont les plus concernées et les chiffres sont en nette augmentation ces dernières années. Parmi les causes les plus courantes, on distingue :

  • Le malaise cardiaque ;
  • Le problème respiratoire ;
  • Les mauvaises chutes et autres accidents de la vie courante.

D’une manière générale, l’hospitalisation n’est jamais prévue à l’avance, entraînant ainsi l’arrêt temporaire de votre activité et, par conséquent, un grand manque à gagner pour les professions libérales. En outre, avec la prise en charge assez faible de votre régime obligatoire, il est recommandé de souscrire une assurance indemnités journalières pour compenser cette perte de revenus.

En effet, le maintien de votre salaire est garanti en cas d’arrêt de travail, sachant que l’allocation journalière est totalement exonérée d’impôts. L’assurance IJ est ainsi faite pour protéger votre famille tout en maintenant votre niveau de vie.

Dans la plupart des cas, votre indemnité journalière représente 50% de votre revenu habituel. Selon votre caisse, la franchise varie de 7 à 90 jours et ce, pendant 365 jours.

Il est donc nécessaire de le compéter, vous permettant ainsi de maintenir votre revenu pendant 3 ans.

En souscrivant une assurance indemnités journalières, vous profitez de nombreux avantages :

  • Vous êtes garanti en cas d’invalidité partielle ou totale ;
  • Vos cotisations, au titre de la garantie « Maintien de revenu » bénéficies de la fiscalité Madelin.

Les différentes formes de contrat d’assurance indemnités journalières

Deux possibilités s’offrent à vous :

  • La forme indemnitaire basée sur vos revenus est à privilégier si vos revenus sont stables. Il est bon de noter que vos revenus professionnels sont à déclarer à l’assureur lors de la souscription du contrat. En cas d’incapacité de travail, le montant des indemnités sera calculé en fonction du montant déclaré. Ainsi, vérifiez si dans le contrat, il est stipulé qu’en cas de baisse de vos revenus, le montant des cotisations diminue aussi en conséquence.
  • La forme forfaitaire est basée sur un montant des indemnités fixé lors de la souscription du contrat (50 €/j par exemple). Le montant des revenus déclarés n’interfèrent en rien les garanties souscrites. Cependant, il est nécessaire de vérifier le tarif des cotisations, car le montant de l’indemnité est proportionnel à ces données.

Associé à la garantie Maintien de revenus, la garantie frais généraux.

Comment couvrir vos frais fixes en cas d’arrêt de travail ?
La garantie frais généraux peut être incluse dans votre contrat et permet de couvrir vos charges fixes (URSAFF, EDF, etc.) en cas d’arrêt suite à une hospitalisation, une maladie ou un accident. De plus, vous avez l’opportunité de bénéficier de remises commerciales pouvant atteindre les 15 %, selon les options choisies.

Comparez avant de souscrire

Face à l’importance d’une telle couverture, faites appel à des professionnels. AMI assurances vous accompagnera dans le choix de la garantie et le montage du dossier.